28 MAR.> Côlon Tour à Volonne

colontour



Samedi 28 mars À Volonne à l’Espace Notre Dame de 10h à 18h. Le Comité 04 de la Ligue contre le cancer organise cette journée dédiée au dépistage du cancer colorectal dans le cadre de la campagne « Mars Bleu ».

Venez visiter la structure gonflable et écouter les explications de médecins gastro-entérologues. Présence des partenaires santé (CPAM, Mutualité Française, Codes 04, ADOC04, CCAS de Volonne…). Ouvert à tous.

 

30 mars au 10 avril > Opération HAPI « habitat pédagogique itinérant »


Opération « habitat pédagogique itinérant » sur le territoire du Pays Durance Provence

Le Pays Durance Provence, récemment labélisé Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte, va accueillir la première expérimentation en milieu rural du container HAPI.

le-HAPI

Issu d’un partenariat entre EDF, l’AR Hlm PACA & Corse et le Groupe La Varappe, HAPI est un habitat pédagogique itinérant présentant les éco-gestes pour sensibiliser les particuliers aux économies d’énergie. Un animateur conseillera les visiteurs et les guidera avec un Éco-quizz. La participation à ce questionnaire donnera lieu à un tirage au sort permettant de gagner une tablette numérique et des kits coupe-veille.

Un conseiller en rénovation énergétique du logement ainsi qu’un conseiller EDF seront également présents lors de cette opération.

HAPI sera

  • Du 30 mars au 3 avril après-midi sur la Place du Château à Volonne
  • Du 4 avril au 10 avril au Centre Culturel Simone Signoret, Les Lauzières, à Château-Arnoux

Un conseiller en rénovation énergétique du logement sera présent

  • Le jeudi 2 avril à Volonne
  • Le mardi 7 avril à Château-Arnoux

Un conseiller EDF sera présent

  • Le mercredi 1er avril à Volonne
  • Le mercredi 8 avril à Château-Arnoux

L’inauguration de HAPI / conférence de presse aura lieu le 31 mars à 11h à Volonne

La remise des prix Eco quizz se fera le vendredi 10 avril à 11h à Château-Arnoux

Tout est GRATUIT

Voter, c’est la plus légitime façon de s’exprimer

visuel1


Parce que nos ancêtres se sont battus et que certains sont morts pour gagner le droit à la parole, voter est l’acte fondateur de la démocratie, la puissance légale de chaque citoyen.

Ne pas utiliser cette force, c’est désavouer l’idée universelle de nos ancêtres (qui l’ont faite émerger, puis appliquer au prix de leur vie) : le peuple est souverain.

Voilà pourquoi toutes les consultations du peuple, tous les votes ont leur valeur et une portée essentielle. Il n’y a jamais trop de consultations, jamais trop d’élections, jamais trop de votes.

Car comment espérer que « le système » évolue si on refuse de s’exprimer ? De dire, en toute légitimité, ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas, pour nous-mêmes, pour notre avenir, notre famille, nos enfants, pour l’avenir de notre village et de notre pays.

Et puis, un petit passage à la salle polyvalente, quelques instants le dimanche matin, est aussi l’occasion de rencontrer nos voisins, ou des amis parfois un peu perdus de vue à cause de notre quotidien trépidant.

Les 22 et 29 mars prochains, ne laissez pas les autres choisir à votre place ce que sera la politique quotidienne de notre département.

Faites valoir vos droits et vos devoirs : rendez-vous salle polyvalente de Peipin les dimanches 22 et 29 mars 2015.

L’ex-Conseil général s’appelle désormais le Conseil départemental.

L’ex-Conseil général s’appelle désormais le Conseil départemental.

Projet de loi NOTRe : l’AMF dit non à la dilution des communes

AMF_logo

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Paris, le 10 mars 2015
source : Association des maires de France


Avec le projet de loi NOTRe voté en 1ère lecture ce jour à l’Assemblée nationale, l’Association des maires de France dénonce l’accumulation de mesures technocratiques et déconnectées des réalités du terrain programmant la dilution des communes dans de grandes entités intercommunales.

L’AMF regrette une nouvelle fois que cette réforme territoriale, mal conçue dès le départ, se trompe d’objectifs et de méthode en privilégiant systématiquement les grosses structures au détriment de la proximité de gestion et de services, et cela sans évaluation financière préalable sur le rapport coût/efficacité.

L’AMF dénonce aussi la multiplication d’amendements gouvernementaux de dernière minute, déposés en catimini, sans concertation ni étude d’impact qui menacent directement l’existence des communes de France. Le président et le bureau exécutif de l’AMF ont d’ailleurs dénoncé au Premier ministre, lors de leur rencontre du 5 mars dernier, cette méthode peu respectueuse des instances nationales représentatives.

Plusieurs dispositions constituent pour l’AMF des points inacceptables. Le gouvernement a ainsi décidé de changer la nature de l’intercommunalité en prévoyant une élection au suffrage universel direct, sans fléchage, des élus des métropoles, des communautés urbaines, des communautés d’agglomération, des communautés de communes. En créant une nouvelle collectivité de plein exercice, c’est la disparition des communes auxquelles nos compatriotes sont très attachés qui est clairement engagée.

Dans le même esprit, l’AMF s’oppose au rétablissement du seuil absurde et artificiel de 20 000 habitants pour les intercommunalités, à la suppression de l’intérêt communautaire et au transfert obligatoire aux intercommunalités des compétences eau, assainissement et déchets, au c½ur des compétences communales historiques qui sont pourtant exercées aujourd’hui sur une base territoriale efficiente.

L’AMF dénonce aussi le changement perpétuel des règles qui exaspère les élus et leurs équipes; la énième modification législative du PLUi, pourtant issue d’un compromis entre les deux chambres il y a à peine un an, en est l’exemple le plus caricatural. Ces valses législatives perpétuelles donnent le tournis et décrédibilisent toute parole publique.

Notre pays doit relever de nombreux défis et les maires sont bien placés pour les connaitre. L’AMF a plaidé depuis le départ pour une réforme territoriale qui ne soit pas imposée d’en haut par la technostructure centrale mais soit issue des réalités territoriales, sur une logique de projet et non de redécoupage administratif à l’ancienne.

C’est la raison pour laquelle l’AMF est pleinement engagée pour soutenir les démarches de mutualisation et de création volontaire des communes nouvelles. La véritable réforme territoriale viendra du terrain. Elle n’en est donc que plus à l’aise pour dénoncer ces atteintes à une de nos institutions républicaines essentielles.

C’est pourquoi l’Association des maires de France va mobiliser tout son réseau pour dénoncer ces dérives et saisit officiellement le Premier ministre pour que soit organisée, avant la 2ème lecture du texte au Sénat, une réunion avec le gouvernement pour étudier les modifications législatives indispensables.



CONTACT PRESSE :

Marie-Hélène GALIN
Tél. 01 44 18 13 59
marie-helene.galin@amf.asso.fr

Thomas OBERLE
Tél. 01 44 18 51 91
thomas.oberle@amf.asso.fr

Prolifération des chenilles processionnaires en région Provence-Alpes-Côte d’Azur



COMMUNIQUE DE PRESSE
Marseille, le 02 mars 2015.
Les recommandations

logo-ARS

L’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) et l’Ordre régional des vétérinaires de la région Paca-Corse informent la population de la région Paca de la prolifération saisonnière des chenilles processionnaires et des mesures de précaution à adopter pour éviter tout risque sanitaire.

Les chenilles processionnaires sont reconnaissables à leurs nids de soie blanche bien visibles sur les pins où elles passent l’hiver à l’issue duquel elles forment des processions avant de s’enterrer pour effectuer leur métamorphose.

1. Les risques sanitaires chez l’humain et chez l’enfant en bas âge
Les poils des chenilles processionnaires contiennent une toxine urticante et allergisante, à l’origine d’irritation cutanée et oculaire chez les personnes séjournant dans les lieux infestés.
Ces chenilles, lorsqu’elles sont agressées, dispersent au gré du vent leurs poils, qui par des crochets peuvent s’accrocher aux habits ou à la peau. La démangeaison provoquée par les crochets incite à se gratter, et ainsi à faire éclater les poils, libérant la toxine.

L’ARS Paca recommande au public :

  • D’éviter la fréquentation des zones à proximité des pins infestés, de porter des vêtements couvrants si l’on se rend malgré tout dans ces zones.
  • De ne pas manipuler les chenilles et les nids.
  • De ne jamais balayer une procession de chenilles afin d’éviter de créer un nuage de poils urticants qui pourrait provoquer une atteinte cutanée, oculaire et respiratoire.
  • D’éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition.
  • De ne pas faire sécher le linge à l’extérieur près des pins par grand vent.
  • De prendre toutes les mesures de précaution pour éviter le contact avec les poils urticants déposés en particulier sur les pelouses, d’éviter de tondre les pelouses sous les arbres infestés.

En cas de contact, les poils urticants se fixant sur les cheveux et les vêtements, il est recommandé de :

  • prendre une douche tiède avec lavage soigneux des cheveux au shampoing,
  • changer de vêtements et laver les vêtements contaminés au dessus de 60°C.

Pour tout autre symptôme et en cas de problème, il est recommandé de consulter son médecin traitant.

Précaution importante chez les enfants en bas âge
Dans le cas où un enfant en bas âge aurait porté une chenille à la bouche, il est important de consulter immédiatement le service des urgences.

2. Les risques sanitaires chez l’animal
Les chenilles processionnaires du pin sont très dangereuses pour l’animal.
Un animal peut facilement entrer en contact avec les poils urticants des chenilles en léchant ou mordant des chenilles, ou en manipulant une branche porteuse de nid.
La toxine peut alors provoquer des dégâts irréparables tels que la perte de la langue (pouvant entraîner la mort par impossibilité de s’alimenter), ou de l’œil, par nécrose.

Pour protéger vos animaux, le Conseil régional de l’ordre des vétérinaires Paca-Corse recommande :

  • D’éviter de frotter mais laver à grande eau.
  • Si la contamination s’est produite, de faire appel sans délai à son vétérinaire pour qu’il effectue un traitement d’urgence.
  • Dans tous les cas, d’éviter de se contaminer soi-même en manipulant l’animal sans précautions (zone abritée du vent, masque, lunettes, gants, etc.….).



CONTACTS PRESSE

Agence régionale de santé Paca
> Valérie Bourgeois : 07 87 00 56 31
> Christophe Barrières : 04 13 55 83 71

Conseil régional de l’ordre des vétérinaires Paca-Corse
> 04.93.80.70.46

21 MAR.> Apéro-concert – Si un soir, Barbara…

apero-concert-210315



Chant : Carole TIMOTEO
Piano : Antoine ROSSFELDER

Apéro-concert

Samedi 21 mars 2015 – 19h30

Salle Raoul Gonsaud – St Vincent du Jabron

Proposé par l’association Esprit de Partage
Renseignements : 04 92 62 02 82

Participation libre

18 MAR.> HEURE DU CONTE – Vive le printemps

heure-du-conte-03-3

MERCREDI 18 MARS
à la Médiathèque de
15 h à 17h

Lectures
Ateliers créatifs :
Le printemps et la poulette
L’origami des animaux

Goûter offert par Cantelire

Libre et ouvert à tous
mail : amandine.coste@peipin.fr
Tél : 04 92 62 44 17

Poissonnerie itinérante – Fredo le Turbo à Peipin le mardi de 9h à 12h

fredo-poissonerie-h

Vente du matériel informatique et du mobilier de l’espace ERIC

informatique
mobilier

Suite à la fermeture du service ERIC, la commune de Peipin met en vente le matériel et le mobilier de la salle multimédia.

Si vous êtes intéressé, veuillez contacter M. Bournet au 06 48 02 06 46 du lundi au vendredi matin de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00.

Les biens sont vendus en l’état.

Retrouvez tous les détails dans la rubrique « À vendre »

 

Alerte : Chenilles processionnaires

chenille

Ces chenilles aux poils urticants peuvent entraîner : démangeaisons (apparition d’une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons), conjonctivite (1 à 4 heures après l’exposition), maux de gorge ou difficultés à déglutir (les poils urticants irritent les voies respiratoires).

La principale mesure de prévention consiste à limiter l’exposition aux poils de chenilles processionnaires :

  • éviter les zones infestées et ne pas toucher les chenilles ou leurs nids,
  • porter des vêtements couvrants si l’on se rend malgré tout dans ces zones,
  • éviter de se frotter les yeux en cas de contact,
  • éviter de faire sécher son linge à l’extérieur près des arbres par grand vent (les poils pouvant être transportés et se ficher dans le linge et conduire à une irritation de la peau et des muqueuses).

Propriétaires et locataires, nous vous invitons à faire le nécessaire (échenillage des arbres et arbustes) si vos espaces verts sont atteints par ces parasites conformément au Décret n°87-712 du 26 août 1987

Vous trouverez les méthodes de lutte contre la chenille processionnaire dans la rubrique : INFOS PRATIQUES

 

2 MARS > RÉUNION DU CLUB DE LECTURE

Le club lecture se réunit une fois par mois pour parler des livres que vous avez aimé (ou pas)

club-lecture-02-03

Voici les ouvrages présentés lors du dernier club lecture du mois du février :

« La Dernière fugitive », Tracy Chevalier (Disponible à la bibliothèque)

Quand Honor Bright se décide à franchir l’Atlantique pour accompagner, au cœur de l’Ohio, sa sœur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d’une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker : broderie, prière, silence. Mais l’Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu’enchanteresse ; rien dans cette terre ne résonne pour elle d’un écho familier. Sa sœur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posé sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde.

« Notre-Dame de Paris », Victor Hugo, illustré par Benjamin Lacombe

Un récit entre drame et épopée, pittoresque et poésie, porté par l’extraordinaire sensibilité parisienne de son auteur.Une sensibilité partagée par Benjamin Lacombe, qui explore ici l’époque médiévale et se délecte à offrir son interprétation d’un imaginaire qui dresse, au milieu des grouillements et des clameurs, trois figures de légende : Esméralda, femme fatale ; Frollo, archidiacre maudit ; et Quasimodo, bossu borgne au grand cœur – en toile de fond, une cathédrale d’épouvante.

« Pourquoi partir ? », Jacques Chancel

« Je reviens à la source, je retrouve tous mes sentiers d’évasion, les Pyrénées me reprennent tout entier, collines, montagnes, amitiés confondues. L’âge est venu et mon appétit redouble, je ne vois que des soleils jusque dans les jours les plus sombres, je ne sais toujours pas d’où me vient cette résistance à l’ennui, ce bonheur de vivre, cette irrésistible envie de rester auprès de tous les miens. Pourquoi partir en effet ? » Le journal intime de Jacques Chancel des années 2011-2014 nous propose, sur le ton de la confidence, de revenir sur les grands et les petits événements qui agitent notre monde. Comme toujours, il est question de politique, de sport, de littérature, de musique, de voyages… Et, plus que jamais, de la vie, de la mort, et de demain.

Venez avec nous partager vos lectures lors de la prochaine rencontre qui se tiendra le 2 Mars à la bibliothèque.